• A la Une

    À genoux le bon Dieu passe

    Pour le meilleur et pour le Pire. À défaut de détenir la clé universitaire qui permet de s’exprimer au nom de la pensée respectable, je découpe cette chronique en quatre réflexions construite sur l’expérience, qui me fournit mon Passe partout. Printemps 1935, le Sauveur Commençons par ce personnage typiquement Français, le Sauveur. Avec le temps, j’en ai connu beaucoup, y compris au cours de ce printemps. Pour éviter d’avoir à me prononcer sur le dernier modèle vers lequel les Français se portent, j’extrais de ma mémoire et des journaux que je lisais à l’époque, un personnage, Philibert Besson, le « Héros du Velay », le « Fou qui avait raison ». Déjà ! J’ai posé la question à l’ensemble de mon entourage, si instruit soit-il.…

  • A la Une

    VIVE LA RÉPUBLIQUE. LAQUELLE ?

    L’essai qui va être publié début juin répond à cette question. Le texte est inhabituel. Il mélange les réflexions imposées par tout ouvrage de ce type, avec les récits qui en illustrent les origines. Ces récits sont essentiels pour la bonne compréhension des événements que j’ai vécu depuis 1934. Cette chronique synthétise les réflexions que ces 85 années de vie citoyenne m’ont inspirées. Le Peuple Français est, depuis deux siècles, à la recherche de la République idéale, au risque de se laisser aller vers des dirigeants qui le maltraitent, contre lesquels il se révolte. C’est ainsi que tous les régimes antérieurs à la cinquième République sont morts. J’ai anticipé celle de la cinquième en attendant que le Peuple prenne conscience de sa maltraitance. Nous y…

  • A la Une

    DÉCONFITURE ET ÉCROULEMENT

    La déconfiture est une défaite totale qui peut entraîner l’écroulement de l’organisation ou de l’institution qui subira les conséquences de cette défaite. Il se trouve qu’au terme d’une très longue vie. Je vois se profiler le risque d’une grave déconfiture qui provoquerait l’écroulement auquel le Premier Ministre a fait allusion sans préciser où il se produirait. À ce jour, j’ai vécu quatre déconfitures. Chacune a engendré l’écroulement de quatre institutions. La troisième République, l’État français, la quatrième République, et la cinquième dont il n’est resté, grâce au maintien d’institutions créées pour un Homme d’exception que le Dirigisme monarchiques et centralisateur. Comme tous les Français, je participe, que je le veuille ou non, à la pandémie qui affecte tous les pays du monde et provoque une…

  • A la Une

    LA SANTÉ, LA LIBERTÉ ET LA RESPONSABILITÉ

    Ces réflexions sont la synthèse des débats que provoque la crise sanitaire dans mon entourage familial et amical inquiet. Ce ne sont pas mes réflexions personnelles. Elles vous viendront en mai. Par l’ouvrage qui traitera de la mort de nos régimes républicains passés, cinquième République comprise. Par la prochaine chronique qui traitera de la défaillance et des responsabilités de notre État. Auparavant, je repasse par la Chine et son virus. La Chine Politique, Médicale et Sociétale La Chine a créé une tempête Géo-sanitaire qui ébranle les bases de la Géo-économie mondiale et transforme celles de la Géo-Politique, qui seront dorénavant construites sur la Raison du plus fort. L’organisation politique de la Chine est parfaitement identifiée. Communiste et totalitaire. En 2000, à Pékin, devant quarante banquiers,…

  • Chronique

    La Gentille Fée, le Méchant Virus et le Vilain Rentier

    Les temps sont à l’angoisse et aux affabulations. Le fabuliste y apporte un propos d’apaisement. « Il était une fois, en l’an de grâce 2019, une gentille Fée, toute jeunette et toute mignonne, à la blondeur diaphane, qui parcourait le monde avec sa baguette magique. Pénétrant dans tous les palais et résidences golfiques des puissants de la planète, accompagnée de la cohorte médiatique dont elle était la mascotte, notre gentille Fée pointait de sa baguette ce qu’il fallait transformer pour que les êtres humains ne soient pas maltraités, par la nature, à la mesure de leur propre maltraitance. Avec obstination et douceur, sa baguette magique pointait le transport aérien qui empoisonne le ciel, le transport maritime qui transforme les océans et les mers en poubelles, les…

  • A la Une

    Le Virus et le Citoyen

    « Nous sommes en guerre »  NON, sauf contre nous-mêmes. Nous sommes en danger. Comme tous les êtres humains qui s’efforcent depuis des millénaires de domestiquer la nature qui leur permet de vivre sur la terre.  Elle se rebiffe de plus en plus fréquemment avec les moyens dont elle dispose. Le feu de ses entrailles, qui produit les séismes qui tuent et qui détruisent. L’eau de sa surface qui submerge les terres occupées par les humains. Le vent de ses tempêtes et ouragans qui détruisent les constructions humaines et attisent les feux qui les ravagent. Les infections naturelles de ses poisons, de ses venins et de tous ses micro-organismes tueurs. Face à ce danger, il n’y a qu’une réponse rester confinés là où on est le moins…

  • A la Une

    Un Printemps Républicain ?

    Il a fallu que le débat ouvert, en grand, sur les confusions entre la vie publique et la vie privée tombe en dessous de la ceinture pour intéresser l’opinion. Pas longtemps heureusement. Ces conflits d’intérêts, nés des dérives de l’État nuisent à la vie publique depuis trente ans, au seul profit des intérêts privés qui ont accès aux ressources de l’administration. J’y reviendrais. En cet hiver 2019-2020, plusieurs tempêtes médiatiques et judiciaires ont détruit quelques bastions installés ou en cours d’installation. Le printemps arrive qui verra les juges judiciaires, mal aimés des politiques, autant qu’indispensables à la République, sanctionner les vices qui conduisent des élus à profiter du bien commun. Et les médecins, tout aussi mal traités par les choix politiques, afficher leurs dévouements et…

  • A la Une

    La Retraite de la Bérézina, La Bérézina de la Retraite

    En terminant mon précédent propos sur la réforme des retraites, j’ai évoqué la possibilité d’une solution définitivement provisoire. Cette contradiction entre deux termes associés exprime ma certitude que la réforme de nos retraites, ne sera pas appliquée, en sa forme proposée. En effet, pour que la réforme votée soit appliquée, il est indispensable qu’elle soit applicable, ce qui suppose une clarification des responsabilités des deux modèles républicains qui s’affrontent. Le Parlementaire et le social ne peuvent plus passer leur temps à se mépriser ou à se maudire. Il est vraiment injuste de clamer partout que les Français sont ingouvernables pour la seule raison qu’on n’a pas su les gouverner ou qu’on n’a pas eu le courage de le faire, pendant plusieurs décennies. Les Français se…

  • A la Une

    Réforme contre Réforme

    Par principe, je n’ai pas voulu employer le titre médiatique « reform or not reform » généralement usitée pour titrer les messages des médias. Dans quelle situation la France finit-elle l’année 2019, qui a vu la grève des conducteurs s’opposer à la trêve des confiseurs. Un projet a été mis en discussion au mois de septembre. Il va être repris dès les premiers jours de 2020, dans l’objectif de sortir du parlement en sa forme provisoirement définitive vers le mois de mai. Ce projet de réforme des retraites figurait dans le programme du candidat élu en 2017. Son objet avait été présenté comme répondant à la nécessité de réintroduire la justice que la nation doit à ceux des citoyens qui sont maltraités. Les agriculteurs (trices), les femmes…