• A la Une

    À genoux le bon Dieu passe

    Pour le meilleur et pour le Pire. À défaut de détenir la clé universitaire qui permet de s’exprimer au nom de la pensée respectable, je découpe cette chronique en quatre réflexions construite sur l’expérience, qui me fournit mon Passe partout. Printemps 1935, le Sauveur Commençons par ce personnage typiquement Français, le Sauveur. Avec le temps, j’en ai connu beaucoup, y compris au cours de ce printemps. Pour éviter d’avoir à me prononcer sur le dernier modèle vers lequel les Français se portent, j’extrais de ma mémoire et des journaux que je lisais à l’époque, un personnage, Philibert Besson, le « Héros du Velay », le « Fou qui avait raison ». Déjà ! J’ai posé la question à l’ensemble de mon entourage, si instruit soit-il.…

  • A la Une

    Le Virus et le Citoyen

    « Nous sommes en guerre »  NON, sauf contre nous-mêmes. Nous sommes en danger. Comme tous les êtres humains qui s’efforcent depuis des millénaires de domestiquer la nature qui leur permet de vivre sur la terre.  Elle se rebiffe de plus en plus fréquemment avec les moyens dont elle dispose. Le feu de ses entrailles, qui produit les séismes qui tuent et qui détruisent. L’eau de sa surface qui submerge les terres occupées par les humains. Le vent de ses tempêtes et ouragans qui détruisent les constructions humaines et attisent les feux qui les ravagent. Les infections naturelles de ses poisons, de ses venins et de tous ses micro-organismes tueurs. Face à ce danger, il n’y a qu’une réponse rester confinés là où on est le moins…

  • A la Une

    Être Français

    Il y a pile soixante-quinze ans, Maman m’a annoncé la mort de mon père en me disant que je devais me débrouiller tout seul en l’aidant à élever mon frère. Ce fut une brutale entrée dans la vie ! Soixante-quinze ans plus tard, j’ai décidé de m’adresser à vous pour vous faire part des interrogations que je me pose, pas seul, sur l’avenir de notre société au sein de laquelle j’avais exprimé, il y a vingt ans, mon dédit de rester citoyen Français. La réponse à ces interrogations, oblige à la recherche de cette identité Française, qui est au cœur du débat national actuel, à laquelle je cherche à rattacher ma propre identité. Il m’a semblé que les débats en cours, entre les citoyens Français,…

  • A la Une

    Je reste Français

    Cette affirmation a été expliquée et publiée il y a vingt ans, sous la forme suivante, dans le mensuel, l’écho des arènes de Saintes, devenu site web TV à Paris. Saintongeais je fus, Français je reste, Euro-parisien je vis. En trois courtes phrases, voici résumées quelques décennies, les deux tiers du XXème siècle, au cours desquels j’ai vécu deux changements d’appartenance en préservant mon identité – jusqu’à quand ? Car l’expérience faite inspire une profonde réflexion de fin de siècle sur les deux thèmes de l’appartenance et l’identité qui servent de carburant mondial à de multiples révoltes, locales ou régionales. Au point qu’on a l’impression de quitter un XXème siècle fait de communautés éclatées et de guerres globales pour entrer dans un XXIème siècle fait d’un…